« Vous ne me ferez pas une petite réduction? »

Chers lecteurs,

Voici une question que certains clients potentiels posent aux traducteurs indépendants : « Vous ne me ferez pas une petite réduction? ». Oui, c’est une question très courante dans notre métier. En effet, tout le monde veut des petits prix et pourquoi pas du gratuit, tant qu’à faire… Or, en lisant ce genre de questions, voici une question qui s’impose à ces clients potentiels : lorsque vous allez chez votre médecin/avocat/architecte (rayer la mention inutile), vous lui demandez une « petite réduction »? Non. Un avocat, un médecin, un architecte ou un comptable n’a aucune obligation de vous accorder des réductions.

Alors, pourquoi posez-vous ce genre de question aux traducteurs indépendants? Pourquoi devrions-nous vous faire de « petites réductions »? Nous pouvons bien évidemment faire de « petites réductions » ou accorder des offres spéciales, mais pas n’importe comment, n’importe quand et surtout pas à n’importe qui. Nous pouvons créer des offres spéciales pendant les fêtes ou avant les vacances d’été, par exemple. Nous pouvons bien évidemment faire de « petites réductions » dans le cadre des offres de fidélité, c’est à dire, aux meilleurs clients, ceux qui apprécient et respectent notre travail, qui paient dans les délais impartis et qui méritent ainsi un geste de notre part, puisque nous avons noué une relation commerciale harmonieuse.

En plus, nous, les traducteurs, comme les avocats/médecins/architectes/comptables (rayer une nouvelle fois la mention inutile), nous avons aussi un savoir-faire, des connaissances et des compétences spécifiques. Nous avons tous fait des études supérieures (pas uniquement en traduction), nous consultons des dictionnaires et des glossaires spécialisés, ce qui demande un temps considérable pour la recherche terminologique des mots justes (et oui, nous sommes aussi des chercheurs!), nous utilisons des outils de traduction assistée par ordinateur (qui n’ont absolument rien à voir avec Google Translate et autres outils de traduction automatique) et nous suivons des formations afin d’actualiser nos connaissances et améliorer nos compétences.

Ceci dit, nous sommes, nous aussi, des professionnels libéraux, comme les  avocats/médecins/architectes/comptables (rayer encore une fois la mention inutile), donc, les clients potentiels ne doivent EN AUCUN CAS dicter la politique tarifaire des prestataires indépendants, dont les traducteurs.

Pour conclure, la réponse à la question posée dans le titre est très simple : NON.

moneytalk

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.